Après leur déplacement bouillant il y a dix jours au stade des Costières, les Parisiens retrouveront vendredi soir l’atmosphère bienveillante du Parc des Princes pour ce qui s’apparente à leur premier vrai test cette saison en Ligue 1 face à l’AS Saint-Etienne.

Ça y est les choses sérieuses commencent ! A l’odeur de poudre qui flottait aux Costières succède le parfum du choc. Contre Saint-Etienne vendredi soir (20h45) Paris sera attendu au tournant et la formation alignée par Thomas Tuchel donnera une idée de l’état du chantier tactique en cours depuis l’arrivée de l’Allemand.

Sans Mbappé, quel PSG ?

Après avoir testé le 4-3-3 lors des deux premières journées le coach allemand a lancé son 3-4-3 fétiche en première mi-temps face à Angers, sans grand succès. C’est dans un 4-2-3-1 plus classique que Paris est allé chercher la victoire à Nîmes.

L’absence de Kylian Mbappé, suspendu face aux verts, va obliger Tuchel à revoir une nouvelle fois ses plans. Julian Draxler, qui ronge son frein sur le bord du terrain, a sans doute coché ce match pour réellement commencer sa saison et postule pour prendre le relais du jeune français.

Plus bas sur le terrain, il est désormais clair que le technicien Allemand voit en Marquinhos le 6 qu’il n’a pas eu pas cet été. Le Brésilien sera donc sans doute une nouvelle fois aligné au milieu aux cotés d’Adrien Rabiot qui, s’il prolonge, sera l’homme de base de l’entrejeu parisien cette saison.

Défense à trois, acte II ?

Entrevue face à Angers, la défense à trois apparaît pour l’instant comme le symbole du projet de jeu de Thomas Tuchel. Mais l’ex-coach de Dortmund hésitera probablement à réutiliser ce système si Thilo Kehrer n’a pas un peu mieux digéré son transfert.

Ce match sera aussi l’occasion de découvrir les deux recrues de dernière minute du PSG : Juan Bernat et Eric Choupo Moting. Si le premier pourrait avoir rapidement une chance de montrer qu’il valait mieux que la place de numéro 2 bis à laquelle il était cantonné en Bavière, le second risque de devoir dans un premier temps se contenter des fins de match.

L’adversaire :

Avec 3 nuls et une victoire en quatre matchs, Saint-Etienne se présentera invaincue sur la pelouse du Parc des Princes. Leurs deux nuls sans but en déplacement face à Montpellier puis dans le chaudron contre Amiens ne donnent cependant pas vraiment l’idée d’une équipe flamboyante offensivement.

Contre les amiénois, la majorité des actions dangereuses stéphanoises est venue de centres ou de coups de pied arrêtés. Thiago Silva et ses coéquipiers sont prévenus.

L’homme à suivre :

Buteur face à Guingamp lors de la première journée puis impliqué sur l’égalisation de son équipe en fin de match face à Strasbourg, Wahbi Khazri est le stéphanois le plus remuant de ce début de saison. Il a confirmé sa bonne forme avec la sélection Tunisienne en distillant deux passes décisives lors de la rencontre de qualification pour la CAN contre l’eSwatini (ex-Swaziland) achevée par une victoire 2-0 des Aigles de Carthages.

Lawrence E.