Thomas Tuchel a évoqué en conférence le mercato, le cas Rabiot, les besoins de l’équipe les gardiens, ou encore Neymar.

 

Recrutement d’un défenseur central ?

« Il est difficile pour moi de répondre car si on commence à en parler ça va prendre des heures. On a 3 défenseurs centraux de top niveau, je crois en Kimpembe, Marquinhos et notre capitaine Thiago Silva. Qu’est-ce qui se passe s’il y a une blessure, qu’il faille en faire reposer un ou qu’il y a un carton jaune ? Nous devons être préparés à toutes éventualités. C’est pour cela que nous essayons plusieurs choses, comme de jouer avec trois défenseurs. Si c’est le cas, il faudra plus que trois défenseurs. Et on peut jouer à deux….Ce sont d’autant de questions. Faire une équipe n’est pas une tâche facile. Je ne suis pas le genre d’entraîneur qui réclame tel ou tel joueur. On doit voir ce qui fait sens ou pas. Nous avons besoin de joueurs défensifs, plus particulièrement avec ce qui s’est passé avec Dani Alves ou Berchiche. On doit voir ce qui se passe aussi avec Layvin. Il a été indisponible pendant les entraînements à cause de problèmes de dos. Bien sûr, tout est possible, mais nous avons trois bons joueurs et je crois vraiment en eux. »

Qui sera le gardien numéro 1 ?

« C’est facile, je donne la responsabilité à Gianluca Spinelli et il décidera pour moi (rires). Premièrement, je suis très heureux de la qualité de mes gardiens. Gianluigi est une grande personnalité, il a joué au meilleur niveau. A chaque déjeuner, diner nous pouvons voir son leadership. Il n’a pas peur de se battre pour sa place. Les autres non plus d’ailleurs, que ce soit Trapp ou Areola. C’est une bonne chose, j’aurais aimé que ce soit pareil à tous les postes. C’est une situation que nous ne pouvons pas résoudre ici en conférence de presse. C’est une situation que l’on pourra résoudre de manière relax, quand tout le sera là. »

L’équipe qui jouera contre l’Atlético

« Nous verrons quelle équipe sera alignée. J’ai parlé aux médecins et personne n’est blessé. Draxler ne sera pas disponible pour le prochain match car il a ressenti quelques douleurs lors de la dernière session au stade. J’espère qu’il ira mieux. On va s’entraîner plus tard dans la journée, on va voir ce que ça donne avec Marco Verratti et Layvin Kurzawa parce qu’ils ont dû se reposer hier. Cela nous aiderait s’il pouvait jouer quelques minutes. »

Quand sera prête l’équipe ?

« C’est difficile de le dire, si je fixe une date alors je me fixe une limite. Si je dis 6 semaines alors que nous le serons dans 4, ou bien encore 10… C’est un grand challenge pour moi parce que je suis une personne ambitieuse. Nous voulons tous les joueurs avec nous bien sûr mais c’est une grosse responsabilité de ne pas mettre toute la pression sur les joueurs qui arrivent. Angel Di Maria est arrivé ce dimanche matin mais il y a une grande différence entre arriver et être capable de jouer. S’ils peuvent jouer 30-45 minutes ou bien encore 90 minutes, nous devons tous nous adapter à cette préparation. C’est une nouvelle manière pour moi de manager des individualités que je ne connaissais pas. Je suis aussi convaincu que les joueurs apprennent très vite, ils s’adaptent à notre philosophie de jeu et nous, en tant qu’entraineurs on s’adapte à leurs qualités et leurs caractéristiques. C’est notre devoir d’être patient et de prendre soin d’eux. »

L’opportunité des jeunes joueurs

« Tout le monde veut voir les grands noms, les stars et ils ne sont pas contents qu’ils ne soient pas là. Mais pour moi c’est important de ne pas trop parler de ceux qui vont arriver. C’est mon approche de faire attention à comment ça se passe maintenant et pas demain ou dans le futur. Les jeunes ont une grande opportunité d’être là et ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. C’est pour cela que je suis content du contenu du match, de leurs performances même si, bien sûr je ne suis pas heureux du résultat. Tant qu’ils sont frais et peuvent jouer une heure, c’est bon pour moi. Ils ont les cartes en main, ils peuvent montrer de quoi ils sont capables. Les gens qui me connaissent savent que je n’ai pas peur de mettre les jeunes sur le terrain quand je considère qu’ils sont prêts, que ce soit un match officiel ou un match amical. »

Di Maria, Kurzawa, Verratti

« Si ça ne tenait qu’à moi, comme j’aime le jeu, bien sûr que j’aimerais que Di Maria joue demain mais il vient d’arriver et je dois prendre soin de sa santé. D’abord il est arrivé ce dimanche matin après un long vol, il a eu une session ce matin et ensuite il s’entraînera cet après-midi et après je devrai décider. J’imagine que si je lui demande s’il veut jouer il dira oui. Hier, Kurzawa et Verratti étaient déçus de ne pas jouer mais ils ont aussi compris ce que nous faisons ici et que le risque était trop grand. Nous devons être raisonnable même si j’aimerais les voir jouer aussi. »

Le futur de Rabiot

« Je parle beaucoup avec Adrien Rabiot. Lui et Nkunku font un travail formidable depuis le tout début, à chaque entraînement, chaque minute. Ils prennent leur responsabilité. J’aime beaucoup leur état d’esprit. Nous trouvons ça normal mais ce n’est pas le cas. J’aime l’état d’esprit qu’ils apportent. Il est talentueux, c’est évident, je ne pense pas que ce soit la fin. Il a encore d’autres étapes à franchir dans ce club. Il est important pour le PSG d’avoir des joueurs de leur centre de formation. Mais vous connaissez le statut contractuel d’Adrien et dans ce type de situation c’est le joueur qui décide. J’ai été clair avec lui, il le sait. »

Neymar

« Je sais que je suis jeune mais pas aussi jeune (rires). Je sais que lorsque je parle de lui, il y a de fortes chances que ce soit publié partout. Quand je parle à Neymar je garde nos conversations secrètes. Je suis sûr que nous avons une connexion. C’est un joueur exceptionnel qui sait comment mener son équipe à de grandes victoires. »

Le mercato

« Nous avons perdu Motta, pas seulement en tant que joueur mais aussi en tant que leader dans le vestiaire. On a vendu Berchiche parce qu’il voulait jouer plus, Dani Alves revient de blessure, il a été opéré. Ce sont trois postes où il y a évidemment besoin de recruter. C’est important, on travaille dessus bien sûr parce que les choses ne sont pas terminées. »

Articles similaires