Alors qu’il n’a pas eu droit à la Coupe du Monde dont il rêvait, Rabiot a vécu un été mouvementé. Un avenir qui s’éclaircit de jour en jour.

 

Rabiot a demandé à rester

Même si sa représentante et son avocat poussaient pour un départ, Adrien Rabiot a finalement décidé de rester dans son club formateur et de prolonger son contrat qui venait à échéance au 30 juin 2019.

Sa décision est le fruit de plusieurs éléments. Premièrement, son entente naissante avec son nouveau coach Thomas Tuchel lui donne envie de prolonger l’aventure parisienne. L’international français adore la philosophie de son nouvel entraîneur et pense pouvoir progresser à ses côtés. Deuxièmement, le club parisien ne souhaite pas s’en séparer.

Même si aucun accord n’a pour le moment été trouvé, une volonté commune existe désormais pour prolonger l’aventure au sein du PSG. Le premier rendez-vous entre Nasser Al-Khelaïfi et sa mère, qui a eu lieu en milieu de semaine, laisse présager un dénouement positif. Un nouveau rendez-vous est programmé la semaine prochaine.

Le Barca à l’affût

Le joueur est, depuis le début de l’été, fortement courtisé par le FC Barcelone, qui s’est déplacé plusieurs fois à Paris pour discuter avec le PSG et son agent.

Après avoir trouvé un accord salarial avec le clan Rabiot sur une base de 600.000 euros par mois, il ne restait plus qu’à convaincre le PSG. Les Catalans ont donc formulé une première offre importante au club de la capital. Refus immédiat du président Nasser Al-Khelaïfi qui tient en haute estime le titi parisien. Le club espagnol alors évoqué avec le clan Rabiot l’hypothèse de ne pas prolonger pour l’acquérir gratuitement l’an prochain. Idée peu appréciée par le joueur…

Articles similaires