En pleine restructuration, le centre de formation du PSG pourrait perdre Luis Fernandez, directeur du centre de formation depuis un an. Un rendez-vous décisif avec la direction doit avoir lieu à son retour de vacances.

 

Il n’y a pas que chez les professionnels que le mercato parisien va être agité. Selon nos informations, Luis Fernandez pourrait quitter le PSG un an après sa nomination. Le français a été à l’origine récemment de plusieurs signatures de contrats professionnels de jeunes joueurs prometteurs. Sa mésentente avec Carles Romagosa ainsi que des promesses non tenues d’Antero Henrique pèsent dans sa décision.

Des promesses non tenues

Antero Henrique a rencontré à plusieurs reprises Luis Fernandez pour préparer la saison prochaine. Le français a expliqué qu’il ne pouvait pas continuer à travailler dans les conditions actuelles. Le directeur sportif Portugais lui avait alors promis du changement dans l’organigramme avec notamment un pouvoir décisionnel beaucoup plus important. Comprendre : l’éviction de Carles Romagosa (directeur technique de la formation) et David Hernandez (son adjoint). Jusque-là , rien n’a changé. Parallèlement, Antero Henrique recherchait activement un nouvel homme capable de coordonner le centre de formation, ce qui restreint un peu plus le rôle de Luis.

Le dirigeant Français a tenté de ramener plusieurs anciennes figures du club comme Gregory Paisley ou Jean-Marc Pilorget, sans succès.

Successivement, les membres hauts placés du board ont fait part à Luis Fernandez de leur volonté de le voir rester au club à commencer par Nasser Al-Khelaïfi, Jean-Claude Blanc (directeur général) ainsi que Youssef Al-Obaidly (président de beIN SPORTS France). Très satisfaits du travail de l’ancien milieu international, le club s’est appuyé sur ses idées pour surclasser un grand nombre de jeunes. Auteur d’un énorme travail avec les parents, il estime aujourd’hui que son activité n’est pas suffisamment respectée.

Un manque de clarté dans l’organigramme

Antero Henrique avait pris le sujet à bras le corps concernant l’organigramme qui manquait de clarté. Cette année, différentes têtes pensantes ont tenté de cohabiter sans jamais trouver une unité dans la façon de travailler. On retrouve ainsi le directeur technique Carles Romagosa, le directeur administratif JeanFrançois Pien et le directeur sportif Luis Fernandez. L’entente n’est pas idéale entre ces personnalités arrivées à des époques différentes et nommées par des personnes qui ne sont plus forcément au club aujourd’hui.

Si Jean-François Pien (directeur administratif) a eu la garantie de rester au club, l’avenir de Pierre Reynaud (recruteur) s’écrit lui en pointillés pour l’instant. Subissant des pressions quotidiennes au club, l’homme était en arrêt maladie durant quasiment deux mois. Proche de Fernandez, son destin est fortement lié à ce dernier. Pour l’heure, de nouvelles fonctions au sein de la cellule recrutement aux côtés de João Alfonso lui ont été proposées.

Après ses vacances, Luis Fernandez s’entretiendra de nouveau avec les dirigeants parisiens. Une rencontre décisive lors de laquelle il pourrait se voir proposer un poste différent au sein du club. Dans l’état actuelle des choses, il ne sera pas présent pour la reprise des jeunes.