Le PSG poursuit sa préparation estivale en dépit des absences liées à la Coupe du Monde. Celle-ci arrivant à son terme, les grandes manœuvres vont pouvoir débuter sur le marché des transferts. Dans le sens des départs, le cas Angel Di Maria sera l’un des principaux dossiers

 

Di Maria de passage à Paris après son élimination

Alors que la plupart des joueurs se sont directement rendus en vacances lorsque leurs sélections respectives ont été éliminées, Angel Di Maria a lui fait escale à Paris dans le but de rencontrer ses dirigeants afin de faire un point sur sa situation.

Antero Henrique lui cherche un point de chute et ne s’en est jamais caché, lui qui souhaitait déjà le vendre la saison passée. Rappelons que le joueur avait un accord avec le FC Barcelone et était très proche d’un départ. Si à l’époque, le PSG ne souhaitait pas négocier avec les catalans, aujourd’hui, la donne a changé. Le cas de l’Argentin est un sujet épineux au club, notamment car la somme réclamée par le PSG est trop importante pour les clubs intéressés.

Au mercato hivernal, le directeur sportif parisien avait dû mandater Kia Joorabchian pour lui trouver un club en Chine. Le joueur avait refusé ne souhaitant pas s’exiler dans ce championnat. Cet été, l’inter Milan et l’Atletico Madrid ont montré un intérêt concret pour l’international Argentin.

Tuchel apprécie Guedes, et ne retiendra pas Di Maria

De son côté, Thomas Tuchel ne le retiendra pas si le club y trouve son compte. Le nouvel entraîneur aimerait plutôt conserver Gonçalo Guedes dont il apprécie le profil. Le joueur portugais quant à lui, ne veut pas revenir dans la capitale et aimerait rester à Valence, où il s’y sent bien. Jorge Mendes qui s’était spécialement déplacé au Qatar pour lui, n’a toujours pas régler sa situation.

Après le départ de Pastore, un autre joueur offensif parisien pourrait donc quitter le club dès cet été. Malgré des statistiques très intéressantes (50 buts – 52 passes décisives en 135 matchs) , Angel Di Maria ne fait pourtant pas l’unanimité au club loin de là. La question de son départ se pose plus que jamais et Antero Henrique y travaille d’arrache-pied.

Articles similaires