Comme chaque saison, Rabiot sera l’un des feuilletons de l’été côté départ du côté du Paris Saint-Germain. Entre les différentes parties, les relations ont souvent été tumultueuses. Et cet été n’a pas échappé à la règle, loin de là.

 

Des clubs européens à l’affût 

Comme nous l’avons évoqué, Véronique Rabiot, mère et agent du joueur, a profité de la trêve estivale pour faire la tournée des clubs européens afin de négocier avec eux une porte de sortie pour son fils, elle qui aimerait le voir quitter la capitale. C’est chose faite dans la mesure où plusieurs clubs, notamment le FC Barcelone, se sont alignés sur ses exigences salariales à hauteur de 600.000 euros mois. Ce qui n’est pas le cas du PSG pour le moment. Le média catalan Sport va plus loin en parlant d’un contrat de 5 ans assorti d’un salaire de 600.000 euros net par mois.

De son côté le joueur aimerait prolonger son aventure parisienne, mais ne serait pas fermé à un départ si le club ne répondait pas à sa requête de ne plus jouer au poste de sentinelle tout en lui offrant le salaire demandé.

Le double discours d’Antero Henrique 

Nasser Al-Khelaïfi n’a lui jamais caché son amour pour le joueur. Les qataris ont toujours souhaité donner une identité parisienne à cette équipe. Et ils tiennent là un joueur issu du centre de formation aux qualités indéniables. Ils aimeraient donc le conserver, même si le président du PSG n’a que peu apprécié que Véronique Rabiot négocie avec d’autres clubs. Une réunion doit avoir lieu entre les différents protagonistes ces prochains jours.

Antero Henrique avait informé le joueur avant les vacances, qu’il souhaitait le prolonger et qu’il ne devait donc pas s’inquiéter pour ça. Mais le directeur sportif est lui aussi totalement ouvert à un départ et aimerait trouver un point de chute au milieu de terrain dès cet été.

Entre promesses et messes basses, l’histoire de Rabiot au PSG est loin d’être idyllique. Une volonté de poursuivre la collaboration existe réellement, mais cela ne se fera pas dans n’importe quelles conditions pour les deux parties.

Articles similaires