Alors qu’il ne lui reste plus qu’un an de contrat avec le PSG, Adrien Rabiot doit rencontrer Thomas Tuchel ainsi que la direction parisienne pour évoquer sa prolongation.

 

Véronique Rabiot mène la danse.

Lié au PSG jusqu’en 2019, le milieu de terrain parisien n’a toujours pas prolongé son bail avec le club de la capitale, laissant traîner les négociations depuis presque deux ans. Dans ce dossier, Véronique Rabiot a pris les choses en mains. Réclamant un salaire de 600 000 euros par mois, elle a profité des vacances de son fils pour négocier avec les plus grands clubs européens (Manchester City, Manchester United, Juventus, FC Barcelone.)

Elle s’est montrée attentive aux différents projets présentés à son fils et elle ne verrait pas d’un mauvais oeil un éventuel départ du club de la capitale. Le clan Rabiot estime qu’il a manqué de soutien lors de la non convocation d’Adrien pour la Coupe du Monde et certaines promesses concernant le positionnement du joueur n’ont pas été tenues (il ne souhaite plus évoluer en 6). L’état major, qui porte le joueur en haute estime, reste agacé par les desiratas du joueur. Si ce dernier donne sa priorité au club, la prolongation ne se fera que sous certaines conditions.

 

Rabiot veut faire une grande saison

Après des vacances passées à Ibiza et à Mykonos, le joueur est rentré hier à Paris. Mis au courant que Tuchel veut des joueurs fit, Rabiot en a profité pour perdre 2kg. Il souhaite d’ailleurs en perdre davantage pendant la préparation d’avant saison. L’international français est pressé de rencontrer le nouveau coach parisien, souhaitant notamment lui présenter ses excuses après son rendez-vous manqué fin mai.

D’après les échos qu’il a reçu, le coach Allemand compte s’appuyer sur Verratti et Draxler. Adrien Rabiot est donc soucieux de son avenir et a besoin d’être rassuré afin de commencer la saison dans les meilleures conditions.