A quelques semaines de la fin de la saison, le buteur Uruguayen du Paris Saint-Germain Edinson Cavani était l’invité de la Team Duga sur RMC. Il évoque forcément son avenir, incertain, mais aussi la situation du club parisien. Pour lui, le PSG a doit se comporter comme une famille pour gagner la Ligue de Champions.

Devenu meilleur buteur de l’histoire du PSG ce week-end avec un total de 115 buts, Edinson Cavani était l’invité de la Team Duga. Il dresse le bilan de la campagne européenne des parisiens : « On prend de l’expérience chaque saison mais ce n’est pas l’expérience qui te fait gagner des matches. On a fait des erreurs, il a manqué des choses. »

« Il faut qu’on s’exprime plus comme un groupe et pas seulement une équipe »

L’ancien joueur du Napoli va aussi donner son avis sur ce qu’il manque au PSG pour enfin gagner la C1 : « J’essaie de faire passer mon message au sein du club, de l’équipe. Pour moi, le football, c’est comme la vie. Il faut donner le maximum et être ensemble. Il faudrait être plus uni, plus ensemble. Il faut qu’on s’exprime plus comme un groupe et pas seulement une équipe. Il faut qu’on soit des frères, une famille. »

« Avec l’Uruguay, nous sommes une famille »

Quant à la méthode pour passer un cap, elle est très simple selon El Matador « Il faut qu’on s’exprime plus comme un groupe et pas seulement une équipe. » Le joueur de 31 ans prend ensuite pour exemple sa sélection, la  demi-finaliste de la Coupe du Monde 2010 et victorieuse de la Copa America en 2011: « Avec l’Uruguay, nous sommes une famille, nous sommes des amis. C’est très spécial. Il faut du temps. Oscar Tabarez est sélectionneur depuis douze ans. L’équipe n’est pas top mais les joueurs savent jouer ensemble. »

« L’histoire d’amour avec ce club a grandi depuis quelques temps, je suis très heureux au PSG »

Concernant son avenir, il confirme son envie de rester au PSG : « J’ai un contrat jusqu’en 2020. L’histoire d’amour avec ce club a grandi depuis quelques temps, je suis très heureux au PSG. J’ai très envie d’atteindre les objectifs fixés par le club, je rêve de gagner la Ligue des champions ici. Je respecte mes contrats, je suis très content ici. Sincèrement, j’ai mon contrat jusqu’en 2020, j’ai 31 ans. Je pense que je peux jouer deux, trois saisons encore au top niveau et je veux me concentrer là-dessus. Pourquoi penser à une prolongation, je ne sais pas comment je serai en 2020.»  Selon nos informations, son agent a rendez-vous avec Nasser Al-Khelaïfi en fin de saison pour évoquer l’avenir d’Edi au Paris Saint-Germain.

Par la suite, l’Uruguayen affirme être épanoui à Paris et déclare sa flamme aux supporters : «  Je suis heureux d’être au PSG. Le match contre Montpellier, quand je bats le record, le public c’était fantastique… J’ai senti que les joueurs étaient contents pour moi, ce sont des choses qui vont me rester dans la vie. Pour ces joueurs, je suis heureux de défendre le maillot du PSG. »

« Il faut toujours mettre les objectifs de l’équipe avant. »

Enfin, le numéro 9 parisien est interrogé sur l’histoire du penaltygate et rappelle que les objectifs collectifs priment sur le reste : « C’est vrai qu’il y a eu un problème à ce moment-là avec Neymar. On a parlé ensemble. Je lui ai dit que j’étais le premier à vouloir qu’il gagne des distinctions professionnelles. Mais à condition qu’il mette d’abord les objectifs du groupe. Je suis un travailleur du foot, je ne suis pas une star, poursuit Cavani. Si j’ai des coéquipiers qui peuvent gagner des récompenses personnelles, je vais faire le maximum mais il faut toujours mettre les objectifs de l’équipe avant. »