J-2 avant le match retour tant attendu entre le Paris Saint-Germain et le Real Madrid. S’il n’y a aucun doute sur la motivation des joueurs parisiens, toutes les attentions se portent sur leur état physique, a fortiori depuis la blessure de Neymar.

 

Les feux sont au vert

Les principales inquiétudes concernaient Kylian Mbappé. Plus de peur que de mal pour lui en dépit de nombreux coups reçus contre Marseille. Malgré sa légère entorse, il se dit en mesure de tenir sa place contre les madrilènes. Aujourd’hui, il s’est entraîné en marge du groupe sans ballon dans un premier temps, puis avec l’ensemble du groupe dans un second temps.

Les bonnes nouvelles se succèdent et l’ensemble de l’effectif devrait être opérationnel pour ce match tant important. En effet, Marquinhos a fait de très gros progrès en une semaine. Ce dimanche, il a effectué du travail musculaire en salle puis sur le terrain, et sera de retour pour l’entraînement collectif de demain avec le reste du groupe. Il devrait être apte pour le match, s’estimant à 100%. Pastore s’est entraîné à l’écart du groupe.

La mise en place tactique était la suivante : Areola – Alves, Silva, Kimpembe, Yuri – Motta,Verratti, Rabiot – Di Maria, Cavani, Draxler. 

 

«  Des petites blessures mais rien d’extraordinaire »

Le capitaine du PSG, Thiago Silva, se plaint quant à lui du bas du dos depuis quelques semaines. Il y a reçu de nombreux coups, ce qui ne l’aide pas à récupérer et être à 100%. Après l’entraînement collectif, il a passé près d’une heure en salle de massage avec Dani Alves. Pour autant, cela ne l’empêche pas de postuler à une place de titulaire mardi. Meunier s’est limité à faire quelques exercices à l’écart du groupe en compagnie de Mbappé. Le staff gère la blessure qu’il traîne depuis un certain temps à la cheville, afin de ne pas risquer une rechute.  Enfin, Neymar Junior a pour objectif d’être  prêt pour la fin du championnat et aimerait jouer la finale de la Coupe de France. C’est le message qu’il a répété plusieurs fois à ses partenaires. Le problème est que les médecins brésiliens le lui déconseillent.

Si la multiplication des blessures est le lot des footballeurs professionnels, il n’y a pas d’inquiétude à avoir comme l’a si bien dit Rabiot « on a toujours des petites blessures mais rien d’extraordinaire.» À Unai Emery donc de faire les bons choix pour mener l’équipe vers un succès légendaire.

 

A.C

Articles similaires