Henrique pense à demain

 

Alors que le Paris Saint-Germain vient tout juste de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, après un nouveau carton contre Anderlecht (5-0), et une phase aller pour l’instant stellaire (17 buts marqués en 4 matches, 0 but encaissé), les dirigeants du club de la capitale ne pensent pas moins à la suite des opérations. En fin de contrat en juillet, Unai Emery ne poursuivra pas son aventure parisienne sans demi-finale de C1, qui ne sera pas non plus une garantie absolue de continuer. Le Basque va avoir une saison entière pour prouver sa valeur à la tête d’une formation de très haut niveau, et il est évident qu’il sera jugé par ses responsables en conséquence. Pour l’instant, tout se passe presque à merveille pour le PSG, déjà auteur de 53 buts depuis le début de saison, après seulement trois mois de compétition. Ce qui est une performance rarissime.
 
Henrique a une short-list
 
Antero Henrique, qui a désormais la mainmise sur le sportif, réfléchit d’ores et déjà à des pistes pour l’année prochaine, si Emery ne poursuivait pas l’aventure. L’été dernier, il aurait déjà souhaité que André Villas-Boas reprenne l’équipe, sans obtenir l’aval de Doha. Cette fois, il  le décideur principal quant au maintien ou non de l’entraîneur espagnol, et à ce jour une short-list existe dans son esprit. Six coaches se dégagent, avec dans l’ordre de préférence du Portugais : Mauricio Pochettino, Antonio Conte, José Mourinho, Carlo Ancelotti, André Villas-Boas et Gallardo. Les deux premiers ne semblent pas inatteignables, alors que l’Argentin pourrait être en quête d’un nouveau challenge après 4 saisons brillantes à la tête de Tottenham. Faire son retour au Parc des Princes est l’un de ses rêves , et Antero Henrique le considère comme l’option prioritaire pour la saison prochaine, si Unai Emery ne devait plus être le coach du PSG. De plus, l’ex portista et Jean-Claude Blanc trouvent qu’il possède «l’ADN du club». Concernant Antonio Conte, le directeur sportif portugais est déjà entré en contact avec son entourage et se dit intéressé par le challenge. De plus, la situation compliquée avec Marina Granovskaia, la représente de Roman Abramovitch à Chelsea, pourrait là aussi arranger les affaires parisiennes. Diego Simeone à cet instant de la saison, plus envisagé. C’est un tacticien plus qu’un meneur d’homme qui est désormais recherché.

Articles similaires