Après son audition devant la justice suisse ce mercredi, Nasser Al-Khelaïfi continue de se montrer confiant.

Soupçonné de corruption pour l’acquisition des droits télévisés des Coupes du monde 2026 et 2030, Nasser Al-Khelaïfi s’est exprimé à sa sortie d’audition devant le Ministère public de la Confédération  suisse, à Berne.

«Je suis venu en Suisse pour donner mes explications. J’ai répondu aux questions, je n’ai rien à cacher. Je suis disponible pour le procureur suisse s’il veut me revoir. Je suis venu tranquille et je repars très tranquille.»

Parallèlement ,  Grégoire Mangeat, bâtonnier de l’Ordre des avocats de Genève, a publié un communiqué  : « Je vous rappelle que Monsieur Al-Khelaïfi a lui-même demandé à pouvoir être entendu très rapidement. Cette audience d’instruction a eu lieu aujourd’hui, dans un climat dont on peut dire qu’il a été extrêmement serein. Monsieur Al-Khelaïfi a eu l’occasion de répondre à la majeure partie des questions du magistrat en charge de l’instruction. Il a pu apporter des éclaircissements importants, sinon décisifs pour la suite de la procédure. Et d’ici quelques mois, les quelques charges de densité modeste dont nous parlons, mais aussi l’entier du fantasme planétaire auront fini de s’épuiser dans la douceur de l’hiver helvétique.»