Unai Emery et Marquinhos se sont présentés devant la presse à la veille du match face à Anderlecht.

Emery a entamé cette conférence avec une mise au point : « Marquinhos est capable d’assumer le capitanat. » Le Brésilien portera donc le brassard demain en l’absence de Thiago Silva.

Le coach parisien a ensuite fait preuve de méfiance envers Anderlecht : « Ils jouent devant leurs supporters, c’est une grande opportunité pour eux. »

Un autre thème principal de cette conférence : Le classico ! En effet, ce dimanche les Parisiens se rendront à Marseille pour le compte de la 10ème journée de Ligue 1 Conforama

Emery explique par la suite procéder « match après match. Si on donne tout uniquement sur la Ligue des Champions, on n’est pas intelligents. Il faudra être à 100% demain, être protagonistes dans cette compétition mais ne pas oublier Marseille, même si on en parlera plus tard. On ne pense pas à la qualification, on pense à se préparer, bien jouer et prendre les trois points. »

Les journalistes ont ensuite interrogé le coach basque sur la technique à employer pour mettre Paris en difficulté. Ce à quoi l’entraîneur parisien à répondu avec une analyse tactique assez poussée : « Tout le monde veut imposer son style sur le terrain, c’est pour ça que nous travaillons. Ils sont capables de jouer des longs ballons mais aussi de combiner et avoir la possession. Cela dépendra aussi du nombre de défenseurs centraux. On est bien préparés. »

Pas d’inquiétude à priori donc.

Le PSG « ne se relâche pas. Tous les matchs et les entraînements sont dédiés à prouver qu’on va faire une grande saison. On veut tous faire un match complet. L’efficacité sur le terrain dira si on peut gagner plus ou moins facilement. » a martelé Emery, certain des qualités de son groupe.

Un point sur les joueurs de retour de blessure a été fait : « Les joueurs convoqués sont prêts à jouer, et si demain matin la dernière conversation est positive, ils pourront jouer. »

La discussion bascule ensuite sur Mbappé, et son match moyen à Dijon :  « C’est un jeune joueur qui va progresser. Il a manqué beaucoup d’occasions mais c’est une bonne expérience. Il est intelligent, et il apporte beaucoup à l’équipe. Si il a les mêmes occasions demain je suis sûr qu’il va marquer. »

Quant au onze qui débutera la partie, Emery est resté flou, appuyant encore la notion de concurrence, si chère à ses yeux :  « La concurrence est importante. Je veux tous les joueurs prêts et dans ce cas, la difficulté est pour moi. Ceux qui commencent les matchs doivent voir qu’il y a des joueurs derrière qui sont aptes à jouer. »

Marquinhos a ensuite pris la parole Il a évoqué son rôle de capitaine :  « Un plaisir, un honneur, et beaucoup de responsabilités, sur et en dehors du terrain. J’apprends avec les capitaines que j’ai vu. »

Il a tenté de retirer du positif du match compliqué de samedi : « Les victoires difficiles peuvent aider. On doit savoir que même en gagnant 6-0 on doit donner le maximum. Cela nous laisse les pieds sur terre, on analyse les bonnes et les mauvaises choses, on réfléchit plus. »

Le capitaine d’un soir a lui aussi eu le droit à sa question sur le match au Vélodrome : « On a des objectifs importants, il faut passer par le match de demain. On connaît la valeur du classico pour nos supporters mais il faut être professionnels. Ça me fait vraiment plaisir de jouer un grand match. Chaque match est important. On vit le football et on sait le moment auquel on doit commencer à penser au prochain match. »

Encore un souvenir du match de 2013? « Une bombe de Zlatan! C’etait un bon match mais faut savoir que demain ça sera complètement différent. Il faut qu’on fasse la même chose, avec le même esprit. »

Le Brésilien n’a « pas spécialement » envie de faire peur en Europe, « mais envie de gagner, de faire de bonnes choses, donner du bonheur à notre famille, à nos supporters, marquer l’Histoire. »

Marquinhos a conclu par un léger point tactique : « On a notre style, mais on a aussi des joueurs de qualité pour pouvoir s’adapter à l’adversaire, être efficaces, mais le coach travaille ça très bien à l’entraînement . Il faut penser à la meilleure manière de jouer et de gagner demain. »

Rendez-vous demain à 20h45 pour la suite de cette campagne européenne pour l’instant très réussie!

Elisha Benguigui

Articles similaires