Le PSG s’occupe du sponsoring

Après son mercato gargantuesque qui l’a vu dépenser près de 400 millions d’euros, le Paris Saint-Germain doit augmenter sensiblement ses recettes, on l’a dit, puisque Nasser Al-Khelaifi envisage d’augmenter son Chiffre d’affaires d’au moins 100 millions d’euros cette saison. Le secteur du sponsoring est la priorité du club parisien, qui discute avec les dirigeants de Nike pour une revalorisation du contrat autour d’un montant de 60 millions d’euros et un bail allant jusqu’en 2027 (soit une augmentation de près de 35 millions par an). Avec l’équipementier à la virgule, Jean-Claude Blanc – le directeur général du club – discute notamment des représentations internationales.
 
Nissan temporise
 
En ce qui concerne les négociations avec Fly Emirates, c’est pour l’instant un statu quo, puisque la marque émiratie ne désire pas verser 60 millions par an, pour le moment, au club de la capitale. Il faut aussi préciser que les éventuelles sanctions liées au Fair-Play Financier calme quelques ardeurs chez les groupes désirant rejoindre le PSG en tant que fournisseur, notamment chez Nissan. La bataille continue pour le PSG, sur le pré et en coulisses.