Analyse de l’effectif du PSG

Si les conséquences autour de la Remontada restent encore à définir, le Paris Saint-Germain avait décidé depuis des mois de frapper fort lors de ce mercato estival ; surtout après le fiasco de l’an passé. Depuis des mois, les dirigeants parisiens travaillent à bâtir un effectif capable de remporter la Ligue des champions à court-terme, et on peut dire qu’il s’en est donné les moyens, battant par deux fois le record des transferts. Tour d’horizon sur l’effectif du PSG, et de l’ambition qu’il peut viser cette saison que nous espérons tous historique.

Gardiens : Areola – Trapp – Descamps

Si le club de la capitale a cherché un gardien au début du mercato (Donnarumma, Oblak) et à la fin (Reina), cela signifie clairement sa confiance limitée aux habituels titulaires du poste. Faute d’opportunité, Paris s’est résolu à garder son effectif en l’état – ne pouvant pas corriger 4 années de politique sportive défaillante en un été. Sur le papier, le PSG est loin du compte si l’on compare au Bayern Munich (Neuer) ou à la Juventus (Buffon). Très prometteur depuis le début de sa carrière, Areola a terriblement déçu l’an passé, et ce même si Emery apprécie beaucoup le titi parisien. Son manque d’assurance et de réactivité ne sont pas gages d’espoir, surtout dans un club générant autant d’attente autour de lui. Javi Garcia, qui a remplacé Nicolas Dehon au poste d’entraineur des gardiens, peut-il poursuivre son excellent travail effectué à Séville et donner à Areola le sang-froid qu’il lui manque ? Une épopée en LDC du PSG passera sans doute par cette étape, sauf si Kevin Trapp redevient le titulaire du poste. L’Allemand est une valeur sure sur sa ligne mais commet régulièrement des erreurs grossières, qui font douter de son réel niveau.

Défense : Dani Alves – Thiago Silva – Marquinhos – Kurzawa – Kimpembe – Meunier – Yuri – Georgen

En s’attachant, avec Dani Alves, les services d’un triple vainqueur de la Ligue des champions – régulièrement élu dans l’équipe type FIFA de l’année – le PSG a réussi à combler en partie un manque pointé du doigt par Unai Emery depuis son arrivée : le manque de caractère de l’équipe parisienne. Combiné à sa valeur sportive, le Brésilien doit faire passer un cap à un effectif de haut niveau, stoppé depuis quelques saisons en quart de finale de Ligue des champions. Si la défaillance visible de Kurzawa au plus haut niveau, et l’absence de quatrième défenseur central (Foyth a préféré signer aux Spurs) est un problème pour le Paris Saint-Germain, la qualité technique générale et le statut d’international (hormis Yuri) des sept joueurs amène à dire que l’équipe parisienne est prête pour les grandes échéances européennes. Il restera toujours à débattre du niveau mental de Thiago Silva, de la jeunesse encore intrépide de Kimpembe ou du manque de vice de Marquinhos, mais globalement, le PSG possède le niveau requis, si l’on exclut la possibilité d’avoir les meilleurs joueurs du monde à tous les postes.

Milieu : Thiago Motta – Verratti – Rabiot – Pastore – Lo Celso – Nkunku – Callegari (Di Maria – Draxler)

Si l’on compare la ligne de milieux à celle du Real Madrid, il est évident que le PSG souffre là encore d’un déficit quantitatif, voir qualitatif. Jusqu’au bout, Paris a tout tenté pour obtenir Fabinho, mais l’ASM s’est montré ferme et a résisté jusqu’au dernier jour. Les dirigeants de Porto se sont eux aussi montré ferme et Paris a refusé de payer 60M. Du coup, le PSG souffre d’un déséquilibre évident dans ce secteur de jeu, et Unai Emery va devoir expérimenter des options. S’il dispose avec Verratti et Motta d’un duo d’avenir exceptionnel, et en Motta d’un professionnel aguerri qui répondra présent, beaucoup de joueurs offensifs risquent de devoir se réinventer. On peut penser à Pastore, mais aussi à Di Maria – qui jouait au milieu lors de la Decima du Real Madrid ou à la Coupe du Monde 2018 avec l’Argentine-, voir même éventuellement à Draxler dans un rôle à la Iniesta. Lo Celso, qui brille lors de chacune de ses entrées en jeu, va lui aussi pouvoir se montrer. Surtout, le PSG risque de jouer sa saison à partir du mois de février, et il devrait donc utiliser le mercato d’hiver pour réajuster son effectif et recruter ce milieu défensif qui lui manque. Au Brésil, la piste Wendel est active et le joueur pourrait par exemple intégrer l’effectif en janvier.

Attaque : Neymar – Cavani – Mbappé – Di Maria – Draxler – Lucas – Guedes – HBA

Offensivement, le Paris Saint-Germain va disposer de la meilleure attaque de son histoire, n’ayons pas peur des mots. En valeur et en nombre, l’attaque parisienne est monstrueuse et le trio Neymar-Cavani-MBappé fait saliver tous les supporters parisiens. On peut imaginer que l’Uruguayen et le Français se retrouvent souvent sur le front de l’attaque, avec un Neymar en position de meneur créateur qui pourrait disposer le PSG dans une sorte de 4-3-1-2 en position offensive. Sur le banc, chaque solution est possible, et on peut même imaginer MBappé en pointe et un autre joueur offensif (Di Maria, Draxler) à droite dans une rencontre européenne qui réclamera de jaillir rapidement en contre. S’il retrouve son niveau, et profite de l’enthousiasme crée par son ami Neymar, Lucas peut également avoir son rôle à jouer. Les deux hommes avaient déjà brillé ensemble en équipes de jeunes avec le Brésil.

Le challenge va être passionnant pour Unai Emery, qui va devoir être à la hauteur de la tâche. Si l’effectif regorge de (jeunes) talents comme il en existe rarement, il est aussi déséquilibré et l’entraineur espagnol va devoir trouver des solutions – en tout cas jusqu’en janvier. Di Maria, Draxler et Pastore sont les trois joueurs de l’effectif qu’il faudra surveiller de près côté parisien, car ils vont devoir se réinventer pour trouver plus de temps de jeu. Pep Guardiola a, par le passé, souvent su repositionner des joueurs offensifs au milieu avec brio (encore aujourd’hui De Bruyne et David Silva à Manchester City), et il s’agit là d’une piste de réflexion pour Emery, qui va devoir trouver le juste équilibre pour faire cohabiter autant de talents offensifs dans une même équipe.

NB : L’effectif pourrait encore changer en fonction des différentes clôtures mercato et des joker.

Articles similaires

  • David7

    Très bon article, d’accord avec 99.9% de tout ce qui a été dit, c’est très rare de partager la même vision des choses avec des supporters d’un même club par manque d’objectivité, mais vous en avez à revendre ca fait plaisir. Esperons qu’Emery soit à la hauteur, c’est la seul vraie interrogation. En tout cas merci à vous et bonne continuation.

    (petite erreur dans le paragraphe sur les milieu, ou motta est cité à la place de Rabiot)

  • Hervé Ratti

    Salut,
    Merci pour la qualité du contenu proposé, ça change de pas mal de sites…
    Par contre je pense qu’il y a une petite coquille dans l’article :
    « S’il dispose avec Verratti et Motta d’un duo d’avenir exceptionnel, et en Motta d’un professionnel aguerri… »
    Je pense que le duo d’avenir est plutôt composé de Verratti et Rabiot 😉

  • MojitoTiger1983

    Très bon article, comme toujours. Le déséquilibre vers l’avant est evident et pourra nous porter prejudice une fois le printemps venu. Car je doute qu’on puisse recruter cet hiver un grand milieu défensif qui pourra jouer la LdC. Je regrette qu’on ait pas pu faire signer Fabinho et il ne viendra pas cet hiver. Il aurait également fallu faire partir HBA mais il me semble que le mercato turque est encore ouvert donc on doit encore pouvoir s’en débarrasser

    • PariSwaGhetto

      Ben Arfa fait juste payer au sens figuré comme au sens propre le PSG pour l’avoir mis de côté injustement durant tout ce temps (traitement que ne partage pas Thiago Silva), résultat il allourdit la masse salariale du club compte-tenu du FPF et se fait un max de pognon sans jouer

  • PariSwaGhetto

    C’est mort pour la victoire finale en LDC, surtout depuis la remontadelarbitro, aller en demi serait déja un exploit

  • Difficile de ne pas être d’accord avec quasiment tout ce qui est dit dans l’article.
    Peut être manque t il histoire de faire la fine bouche un truc sur les jeunes du PSG qui pourraient pourquoi pas avoir un peu de temps de jeu. Même si ça sera forcément bien limité.