Vers un dénouement pour Ben Arfa

« Je vise la victoire en Ligue des champions et la coupe du Monde en Russie. » Plus d’un an plus tard, les propos tenus le jour de sa présentation par l’ancien prodige du foot français peuvent faire sourire, bien qu’il ne faille jamais se moquer des rêves – c’est grâce à eux que l’on tient. Alors que Paris United peut vous confirmer qu’elle touche à sa fin (positive ou non), l’histoire de HBA au PSG a mal démarré dès le départ. Quand il débarque l’an passé au camp des Loges, le vestiaire parisien est malade. Zlatan est parti, et le club se retrouve dans l’incapacité de recruter des grands joueurs mondiaux. Alors quand le natif de Clamart débarque à l’entraînement en voulant dribbler joueurs sur joueurs sans passer la balle, les tauliers du PSG comprennent vite que ça ne va pas le faire.

Il souhaiterait revenir à Nice

Au fond, le fautif a un nom et il s’appelle le Paris Saint-Germain, qui n’aurais jamais dû se retrouver dans une situation où Ben Arfa était devenu la star du mercato d’un club à 500M de budget. Cela n’empêchera pas personne de critiquer le joueur, surtout quand on débarque avec 10 kilos de trop début juillet pour ce qui est censé être l’aventure sportive de sa vie. Zoumana Camara, qui tente toujours de mettre les formes avec les différents joueurs de l’effectif, s’était même permis de lui proposer de le filmer aux entrainements en septembre afin de l’aider. Rien n’y a fait. Ben Arfa est un garçon charmant, bien plus malin que ce les gens imaginent, mais qui n’évoluera jamais vraiment ; et son entourage malsain n’arrange pas ses affaires. Baser tout son système de jeu autour de sa personne (le 4-3-1-2 niçois de Claude Puel par exemple) est l’unique moyen de réussir avec lui. Le PSG ne pouvait évidemment pas utiliser la voie du suicide, et l’échec a été acté quasi dès le départ.

Ben Arfa pourrait donc quitter Paris dans les prochaines heures – il expliquait encore à des proches que le terrain lui manquait et qu’il voudrait partir, en dépit du message différent diffusé aux médias. S’il aurait souhaité initialement partir à Nice gratuitement (qui reste son choix numéro 1), Antero Henrique préférait le vendre à l’étranger, malgré l’insistance de Jean-Pierre Rivère. HBA a lui décliné des offres de Chine et des Emirats, et demandé à son agent de le placer à Séville, qui a décliné la proposition (après la volte-face du joueur l’an passé). Ben Arfa continue de demander au PSG sa dernière année de salaire, ainsi qu’un dédommagement (il considère que le club parisien ne l’aurait pas respecté, dans le sens où les dirigeants veulent le vendre au bout d’un an). Fenerbahçe , qui possède déjà un accord avec le PSG, est toujours en pôle alors que ce ne sont pas moins de six clubs turcs qui ont tenté des approches ces dernières semaines/jours. Aux dernières nouvelles, le joueur était en Turquie hier afin de négocier…

MAJ : L’un des conseillers de Ben Arfa est actuellement en Turquie et se tient prêt pour un transfert définitif du joueur en cas d’accord. Certains des conseillers de HBA le poussent à accepter l’offre de Fenerbahce, alors que d’autres lui demandent d’attendre et de rester à Paris. Eliminé par le Vardar Skopje en barrage de la Ligue Europa, Fener tient à recruter la star française pour satisfaire ses supporters. Si une rencontre entre Ben Arfa et les dirigeants du Besiktas a eu lieu, les relations compliquées avec l’entourage du joueur, ont agacé le président du Fener Aziz Yildirim. Malgré tout, ce dernier reste confiant quant à la signature du joueur. Alors que tout devrait se jouer dans les prochaines heures, le duel Fenerbahce-Besiktas se déplace pour une fois hors du terrain. Reste à savoir qui remportera l’accord du natif de Clamart, qui pourra enfin rejouer au football.